99374855_3185936411450429_6439750783960350720_n

Pauline Manry

Directrice/ Professeur de danse Hip Hop

Après avoir découvert la danse à l’âge de 15 ans, Pauline Manry a travaillé durant trois ans avec la chorégraphe de la compagnie Daruma, Milène Duhameau, au sein de l’Ecole municipale de danse de Clermont-Ferrand. Ce travail, qui a abouti à la création de trois pièces jouées dans divers lieux, lui a permis d’acquérir une grande ouverture d’esprit.

Pauline et la danse hip hop, c’est une passion faite de rencontres avec des danseurs de compagnies telles que Aktuel Force, Choréam, K’Sure, O’trip, De Fakto, Malka…(Forum hiphop)

Elle a été danseuse interprète dans des pièces chorégraphiées par Aurélien Kairo, Peter Gemza, Malka (« En attendant la pluie » et « O.C.N.I. »), Air compagnie (« Les androïdes » et « V4R » ) et a participé à la tournée de Patrick Bruel.

Étant une passionnée de danse, elle s’est également ouverte à de nouvelles disciplines, en participant à des stages de danse contemporaine, danse contact, tap dance salsa, tango, danse africaine ou encore des cours de jazz. Ainsi, même si son énergie demeure toujours résolument hip hop, elle se sent danseuse avant tout.

Aujourd’hui encore, Pauline Manry continue à se former en prenant des stages dans diverses disciplines, et n’hésite pas pour cela à se déplacer partout en France, mais également à l’étranger, et plus particulièrement en Angleterre et en Allemagne.

Les formations de formateur en danse hip hop qu’elle a suivies, à Clermont-Ferrand et Paris, lui ont ouvert les voies de la transmission. Elle a ainsi enseigné pendant 7 ans à l’École Municipale de Danse de Clermont-Ferrand, puis 2 ans au Conservatoire à Rayonnement Régional de Clermont-Ferrand, tout en donnant régulièrement des stages.

L’ouverture de son école, l’Hémysphère Dance School en 2016, constitue le prolongement naturel de son parcours, tant artistique que pédagogique.

100876589_4181101648574584_5856519505341054976_n

Amélie Rabat

Professeur de Moderne, Eveil et Initiation

Amélie découvre la danse à l’age de 6 ans mais commence à réellement s’intéresser a cet art à 17 ans. Elle se forme d’abord dans une association à Nohanent auprès de Rachelle Hamon. Puis, son amour pour la danse grandissant elle participe à de nombreux stages en France, profitant ainsi de l’enseignement de nombreux professeurs de renommée nationale et internationale comme Alain Gruttadauria, Patrice Valéro, Anna Sanchez, Laura Vilar, Julie Sicard, ou encore Andréas Lauck, qui inspireront grandement son travail de chorégraphe.

En 2015 elle intègre la compagnie Rachelle Hamon dans laquelle elle danse encore aujourd’hui. De 2016 jusqu’en 2019 elle danse dans la compagnie adcdanse dirigée par Loreen Talbat. En 2016/2017 elle rejoint également, pendant une année, la compagnie Manque Pas d’Art dirigée par Audrey Listrat pour la pièce «  prima(C)tes  ». Celle-ci a notamment été présentée en première partie de la Compagnie Calabash de Wayne Barbaste. En 2019 elle participe à un atelier chorégraphique dirigé par Amine Boussa avec 5 autres danseuses pour les transurbaines qui donna naissance à la pièce «  aRcanes  ».

Amélie enseigne le modern’jazz depuis 2010 dans plusieurs associations de la région. Ses nombreuses années d’enseignement font d’elle une professeur très investie tant dans son travail de création/chorégraphe que dans la retransmission. La danse moderne d’Amélie s’organise autour d’un travail d’énergie à la fois très lié et mobile tout en contrastant par des mouvements très nets et arrêtés. Elle accorde également beaucoup de sens au mouvement et à la qualité d’interprète.